L’historique de la Société par Daniel Baudois

Il était une fois…

Les belles histoires commencent toujours comme cela ! Parce que c’est déjà du passé, l’histoire de notre Société de Plongée d’Estavayer-le-Lac… En effet celle-ci fut fondée le 27 novembre 1975.

 Mais revenons au début de cette aventure. Fin 1973, dans le cadre de la société de sauvetage de la ville d’Estavayer-le-Lac, l’un des moniteurs , aujourd’hui disparu (Pilule pour ceux qui l’ont connu), informe quelques jeunes sauveteurs de l’époque qu’un cours de plongée sous-marine aura lieu à la piscine du Schönberg à Fribourg sous la direction de Roland Mettraux.

Piqués au vif, les frères Bonny Michel et Roland, Béatrice Cantin (Singy), Xavier Ortiz et Daniel Baudois, s’inscrivent pour suivre cette formation.

A la fin du cours, durant l’année 1974, nous poursuivons notre formation au lac de Neuchâtel, toujours sous la conduite de Roland Mettraux, auquel nous devons une grande reconnaissance pour son engagement  à l’époque.

 

A part les staviacois, un autre participant de cours décide de renforcer nos rangs. Il s’agit d’un glânois habitant La Joux. Est-il encore besoin de le présenter? Michel Pittet fidèle compagnon de nos débuts plonge encore aujourd’hui malgré son âge déjà avancé.  Nous n’en dirons pas plus, car il est resté tellement jeune d’esprit et tient une forme quasi olympique. Bon, il a tout de même renoncé à Vancouver! Mais il ne m’en voudra pas de présenter bien sommairement son exceptionnel parcours. A la fin de ses études, il obtint un doctorat en sciences économiques, de suppléant, il devint le directeur de l’Office de développement économique du canton de Fribourg et, pour enfin aboutir à la carrière politique, élu brillamemnt à trois reprises au Conseil d’Etat fribourgeois, tout cela en restant très attaché à sa famille et à tous ses amis. Malgré sa passion pour le vélo, la course à pied, le ski ou encore la pêche, il est toujours resté fidèle à la plongée et a toujours montré un grand dévouement envers notre société.

Au cours de cette année 1974, l’activité des six premiers plongeurs fait des émules parmi les jeunes staviacois. On citera Michel Baudois, Michel Mauroux, André Muller, Pierre Périsset et Romain Cantin.

1975: Une année décisive!

Béatrice Cantin (Singy) ayant abandonné en cours d’année, il reste donc dix personnes bien décidées à poursuivre cette activité nouvelle pour la région. Réunis à l’hôtel du Port le 27 novembre, les dix, après réflexion, optent pour la fondation d’une société, assurant de ce fait une meilleure chance de pérennité. Ainsi fut fait par les Membres Fondateurs suivants:

Michel Baudois, Michel et Roland Bonny, Romain Cantin, Michel Mauroux (1er président), André Muller, Xavier Ortiz, Pierre Périsset, Michel Pittet et Daniel Baudois, ces deux derniers toujours actifs en 2010!

Dès nos premières plongées en lac, nous avions nos rencontres au local de pêche de la famille Henri Bonny. Cette situation n’étant pas satisfaisante pour notre jeune société, il fut décidé de rapidement se procurer un local afin d’accueillir nos activités. Il fut question d’acquérir éventuellement une roulotte de chantier, puis sous l’impulsion du bouillant et grand 1er président Michel Mauroux, appuyé par le dynamisme inventif de Michel Bonny, la construction du local actuel fut décidé.

Le Local

Négociations avec les Tuileries Zurichoises et la Commune d’Estavayer, tous deux propriétaires du terrain, puis tout va très vite.

 

La base de l’édifice est constituée de tuyaux récupérés sur la conduite 125mm du premier captage d’eau de la Ville (1925) laissés à l’abandon au large du port.

 

 

 A dix, en quelques mois, la construction est sous toit ! Petite anecdote : les murs en briques Siporex ont coûté CHF 80.- , même un marchand de tapis n’aurait pas fait mieux ! Et tant d’autres souvenirs trop longs à énumérer… Ce qu’il faut retenir aujourd’hui, c’est le courage et la ténacité de ces premiers membres, qui, avec le soutien de quelques amis, ainsi que l’aide précieuse de certaines entreprises de la ville, à permis de construire un bâtiment susceptible de durer et d’offrir de nouveaux horizons  à cette jeune société.

Quelques années plus tard, un agrandissement est décidé et mené à bien, tout comme le raccordement aux eaux usées et à l’eau potable, ainsi qu’au réseau électrique.

 

Les bateaux

La première unité acquise à été une nacelle des pontonniers de l’armée en aluminium. Celle-ci a été modifiée par quelques plongeurs du club de Payerne qui nous l’avaient proposé en tant qu’embarcation apte à nos activités. Les anciens s’en souviennent certainement, cette merveille avait une fâcheuse tendance à l’instabilité au roulis. Afin de palier à ce défaut, deux tubes en Geberit seront fixés sur les côtés. Et pour Roland Bonny, une bonne paire de rames des pontonniers, afin de finir une sortie hivernale à Cudrefin, tout en ayant largué une palanquée sur la crépine au large d’Estavayer-le-Lac!  Ce 29 décembre 1979, notre moteur Mercury avait refusé de redémarrer et un gros temps s’était levé nous laissant seuls en surface, la nacelle et son pilote ayant disparu. Mais où ? Je vous laisse le soin d’imaginer l’angoisse à notre sortie de plongée !

 

 

Désireux d’améliorer notre confort et de nous protéger du froid, nous fîmes l’acquisition de notre deuxième unité. Notre choix se porta sur un petit bateau de pêche sportive : l’Artaban, équipé d’une cabine que nous avions munie d’un chauffage très performant.

 

 

Ce fait nous permis d’organiser d’agréables « plongées pique-nique », une formule qui fit fureur durant de nombreuses années et qui tend à doucement disparaître. Avons-nous maintenant trop de confort avec notre dernière unité ?

 

1990, c’est l’arrivée de cette dernière, un Linssen 35 SE-OC de 10,70m x 3,30m pouvant accueillir une vingtaine de personnes à son bord. Encore en activité, notre bateau, régulièrement  entretenu, nous procure de réelles satisfactions lors de nos plongées. De conception robuste, il nous permet d’affronter les gros temps tout comme le froid et les fortes chaleurs, avec un intérieur spacieux sur deux niveaux ainsi qu’une grande plage arrière pour accueillir les plongeurs, l’avant du bateau et le toit servant également de surfaces de repos bienvenues en cas de beau temps, lorsque nous sommes nombreux à bord. Après 20 ans d’utilisation, ce bateau s’avère avoir été un choix  judicieux et courageux à l’époque.

En effet, son coût représentait un dépense extrêmement importante au vu de l’effectif très modeste de cette période. Cet investissement de CHF 83’500.— fut non seulement financé avec la vente de l’Artaban, mais aussi, avant tout, par les prêts individuels des membres ainsi que quelques aides extérieures de la part d’amis de la société, ainsi qu’une participation du Sport Toto. Encore un immense merci à toutes ces personnes, qui nous permirent cet achat primordial pour l’avenir serein de notre société

 

Les compresseurs

Le premier compresseur, un petit Bauer avec moteurs électrique et à essence, fut acheté dès le début par les dix membres fondateurs à raison de CHF 400.- par plongeur, et ceci à fonds perdus.

 

 

Par la suite, afin d’augmenter nos capacités de gonflage, un compresseur d’occasion, acheté au club de sauvetage et plongée de Locarno, remplaça notre première acquisition. Ce nouveau compresseur était à l’origine une unité utilisée à bord d’une forteresse volante durant la deuxième guerre mondiale. Après autant d’années de fonctionnement et dans l’impossibilité de trouver des pièces de rechange, il fut décidé de le remplacer, en 1992, par un neuf, l’actuel Bauer. D’une capacité de 26.4 m3/h, tout comme le précédent, il est cependant nettement plus silencieux et d’un entretien plus aisé grâce à sa technologie évidemment plus récente.

Les membres

Des dix membres fondateurs, nous sommes passé à un trentaine actuellement, dont environs 23 actifs. Qui dit mieux! Hormis le fait d’une relative faible augmentation des effectifs en 35 ans d’activité, il est tout de même très réjouissant de constater un taux aussi élevé de membres actifs, dont le 80% plongent régulièrement. L’on côtoie chez  nous des plongeurs de tous horizons, tant géographiquement que professionnellement. De Zurich à Monaco via la Joux, Lausanne, Moudon, Fribourg, Châtillon, Sugiez ou Cousset, les Staviacois ne sont donc pas sectaires et ouvrent ainsi leurs rangs à tous ceux qui désirent un club dynamique, convivial avec un réel esprit de famille.

 

Animé par une équipe motivée, le comité et le Président Jean-Philippe Haesler, dirigent notre société de manière exemplaire. Ainsi, les anciens peuvent légitimement être fiers du chemin parcouru et de l’actuel état d’esprit qui règne dans nos rangs.

Epilogue

Evolution oblige, nous voici donc sur Internet. Un site magnifique, animé par Daniel Wernli, avec la participation active de plusieurs de nos plongeurs. Qu’ils soient tous ici chaleureusement remerciés. Ce site démontre à merveille, et si besoin est, la vivacité et l’enthousiasme de nos membres et tout spécialement les photographes, parmi lesquels les champions et médaillés d’argent et de bronze : Sven Tramaux et Daniel Strub (voir sous galerie de photos). Un grand bravo à tous les deux!

Que dire encore?

Comme toute société, nous avons eu des périodes plus difficiles, des départs et des décès, nous avons déjà perdu trois membres fondateurs pour lesquels j’ai aujourd’hui une pensée toute particulière, mais heureusement aussi des naissances. C’est ainsi que plusieurs enfants de nos premiers plongeurs sont désormais venus agréablement renforcer nos rangs. D’autre part avec l’arrivée, ces deux dernières années, de nouveaux et excellents plongeurs, c’est un avenir radieux qui se dessine pour le futur.

Au côté du Président d’Honneur Michel Mauroux, de Marie-Thérèse Pittet et Jeanne Bonny, toutes deux Membres d’Honneurs, les Anciens peuvent légitimement être fiers du chemin parcouru et souhaitent à notre société un brillant avenir sans « gros bruits » dans le monde du silence.

Bien à vous,

Daniel Baudois, membre fondateur

 

Février 2010


Notre adresse:

Name

Street

City/ZIP

Email: info@email.com

Telephone: XXXXX / XX XX XX


Impressions